Un grand-père apprend la langue des signes pour parler à sa petite-fille : maintenant il enseigne aux enfants cette forme de communication

Ne cessons-nous jamais d’apprendre dans la vie ? Probablement pas. Il y a tellement de situations et de personnes desquelles nous pouvons toujours apprendre de nouvelles choses et, pour cette raison, il n’est pas acquis que nos connaissances sont complètes et que nous n’avons plus rien à savoir. Dans la jeunesse, il est normal que cela se produise, mais à l’âge adulte, cela devient moins évident. Cela n’enlève rien au fait que même les personnes âgées, pour diverses raisons, peuvent décider de « retourner à l’école » et de s’impliquer à nouveau pour s’enrichir de nouvelles choses.

Exactement ce qui est arrivé au grand-père dont nous voulons vous parler. Découvrons ensemble son histoire.

Photo d’illustration uniquement

Joan est un homme de 67 ans qui est devenu populaire sur le web pour avoir partagé une image sur son profil Twitter : un tableau auquel se référer pour apprendre l’alphabet en langue des signes. Pourquoi fait-il cela ? Pour une raison simple : l’une de ses petites-filles est malheureusement malentendante et ne parle pas. Afin de pouvoir communiquer avec elle, ce grand-père a fait l’effort d’apprendre une nouvelle langue et a partagé l’événement avec les internautes.

Un geste qui l’a honoré et qui a démontré sa gentillesse et son désir d’inclure sa petite-fille malgré son handicap. C’est un amour inconditionnel qui l’a conduit à surmonter la barrière de l’âge pour lui permettre, ainsi qu’à sa petite-fille, de communiquer et de discuter des choses du quotidien. Un défi que ce grand-père a relevé pour enrichir son bagage culturel et sa vie.

Déjà cela et sa disponibilité pour sa petite-fille auraient fait de lui une personne spéciale, mais l’homme qui vit à Barcelone, en Espagne, ne s’est pas arrêté là et a mis ses nouvelles compétences à profit de manière encore plus importante : il s’est rendu disponible pour enseigner cette nouvelle langue à d’autres enfants.

Une manière qui ouvre la porte à l’inclusion et à la collaboration entre les personnes. En effet, permettre à une personne en situation de handicap de se sentir intégrée à la communauté et non exclue en raison d’un facteur indépendant de sa volonté est une forme de grande générosité et d’altruisme. On ne peut donc que féliciter ce grand-père et le remercier d’avoir démontré que l’apprentissage n’a pas d’âge et qu’il peut y avoir mille raisons de décider de reprendre des livres et d’élargir ainsi ses perspectives.

Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code